Aujourd’hui nous tenons à vous parler du casque de vélo qui est pour nous l’équipement le plus important du cycliste. Dans cette article nous vous ferons le topo sur l’évolution des casques, nous aidons à comprendre les différences entres les casques et à faire votre choix.

1. À quoi sert un casque et de quoi est-il composé ?

Le casque de vélo est l’équipement de protection de la tête du cycliste, il protège des risques de traumatismes crâniens en cas de choc de la tête, il protège également des frictions de la tête contre le sol lors de la chute.

En quelque chiffres pour appuyer l’importance du casque L’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) souligne, qu’en cas d’accident à vélo, la tête est touchée plus d’une fois sur trois. Pour ces accidents, 3 décès sur 4 sont dus à un traumatisme crânien, et le port du casque réduit de 80 % la gravité des traumatismes crâniens.

Le casque vélo est généralement composé d’une coque rigide extérieure pour l’esthétisme et la protection contre les frictions, de matériaux absorbants comme la mousse polystyrène thermoformée, et également pour les plus hauts de gamme en matière de protection sont munis d’une structure cellulaire déformable. L’intérieur du casque est souvent matelassé pour assurer un bon confort au contact avec le cuir chevelu. Le casque est également muni de sangles jugulaires passant de part et d’autre de chaque oreille et sous le menton. Important il doit être muni d’un dispositif d’ajustement au périmètre crânien à l’arrière ainsi un dispositif d’ajustement de la longueur des sangles jugulaires. Et enfin d’un système d’attache rapide des sangles.

2. Quel est l’obligation sur le port du casque à vélo?

Le port d’un casque n’est pas obligatoire pour circuler à vélo, mais il est fortement recommandé. En revanche un enfant de moins de 12 ans doit porter un casque à vélo, qu’il soit conducteur ou passager. L’adulte qui transporte l’enfant ou qui l’accompagne doit s’en assurer. Le casque doit être homologué (marquage « CE »), et il doit être attaché. Ne pas respecter ces obligations est puni par une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. En général, il s’agit d’une amende forfaitaire de 135 €.

3. Les différents types de casques pour une utilisation urbaine ?

Nous pouvons classer les casques urbains en trois catégories :

  • Le casque intégrale ou casque bol
  • Le casque cycliste dit classique
  • Le casque pliable ou rétractable

Les avantages et inconvénients de ces différents casques. L’intégral qui offre la meilleur protection, est également très apprécié en hiver car il couvre mieux la tête en revanche il est plus lourd et plus difficile à ranger dans un sac. Ce casque est utilisable pour le ski ou le snowboard Le casque de type classique est plus léger, est souvent plus aéré et apprécié en été. Il est également plus adapté à la géométrie des vélos de route ou la position est plus couché, du fait que ce type de casque ne descendent pas sur le bas de la tête. Enfin le casque pliant qui permettent de se glisser plus facilement dans un sac très pratique et compact, il offre toutefois souvent une protection légèrement dégradé par rapport au deux autres types de casque.

4. Les petits plus de certain casques.

La mode est au visière, ce qui d’après les utilisateurs est un vrais plus pour protéger les yeux contre les poussières, les pollens, les moucherons…

La fabrication de certain casques permet le passage de l’antivol vélo, et ainsi de prendre le point fixe le vélo et le casque.

Les casques intégraux les mieux conçu n’ont parfois que deux voir une entrée d’air, mais si vous regardé l’intérieur la mousse polystyrène thermoformée peut permettre une très bonne diffusion de le l’air dans le casque.

Les fabricants peuvent proposer des caches oreilles adaptable aux sangles ou clipsable à la coque rigide du casque de vélo.

5. L’évolution de la technologie des casques sur l’aspect sécuritaire.

Du « casque boudin » à lanière de cuire au casque thermoformé de nos jours il y a eu quand même quelques évolutions. Le casque boudin a été crée dans les années précédent la 2nde Guerre Mondiale, le casque à été démocratisé par le coureur Jean Robin dit « tête de cuire » en effet suite à une chute monumentale sur le Paris-Roubaix Il a décidé de ne plus quitter le casque. Toutefois pour l’époque Jean Robin était considéré comme un originale.

Depuis les casques pour les biclous ont bien évolué ce qui nous intéresse avant tout d’observer ce sont les avancés sur la sécurité. En effet de nouvelles technologies ont pointées le bout de leurs nez, une avancée majeure en matière de protection contre les blessures à la tête lors d’une chute à vélo. Ces casques sont composé d’une structure cellulaire déformante qui tapisse l’intérieur du casque. Il a été conçu pour être plus efficace que les casques traditionnels en mousse au niveau de la protection contre les traumatismes crâniens provoqués par les accidents à vélo. Le principe de fonctionnement de ces technologies agit comme une zone de déformation qui absorbe la puissance d’un impact avant que celui-ci n’atteigne votre tête. Pour pouvoir protéger votre tête et absorber l’énergie générée par un impact oblique d’angle, la structure cellulaire se déforme en trois étapes. D’abord, les cellules fléchissent afin de réduire les forces de frottement initiales. Ensuite, les cellules se déforment, comme un pare-choc de voiture après un impact. Pour finir, l’élément glisse afin de détourner l’énergie de votre tête.

Le casque invisible ou airbag pour cycliste, Qui vous permet de conservé votre coiffure impeccable en toute sécurité. Ce casque ce porte en collier et s’ouvre automatiquement en cas de chute ou si le cycliste est percuté. Il est en plus connecté au téléphone de son utilisateur, afin d’avertir automatiquement ses proches en cas de déclenchement.

6. Le vrai budget pour l’achat d’un casque de vélo.

On trouve tous les prix dans les casques de vélo. Tout dépend de la gamme choisie, des options, du design et des spécificités techniques du casque. Globalement, il faut compter 70 € pour un casque de bonne qualité et jusqu’à 350 € pour du haut de gamme.

7. Notre sélection de casque.

Laisser un commentaire